Partagez | 
 

 Friends will be friends !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Avatar : Aaron Johnson
Messages : 70
Patacitrouilles : 31
Je suis : Un adulte
Âge : 20
Ascendance : Sang-pur
Statut : Marié
Camp : Ordre du Phénix
Patronus : Cerf

MessageSujet: Friends will be friends !   Mer 10 Oct - 19:42




Remus J. Lupin & James C. Potter
Bienvenue dans notre sujet ! Nous acceptons l'intervention d'une personne extérieur ou de la Gazette du Sorcier pour l'intrigue. Le début de ce rp est située le 13 décembre en cette soirée . Le temps a décidé de nous offrir des nuages..








¤The last enemy that shall be destroyed is death...¤

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Avatar : Aaron Johnson
Messages : 70
Patacitrouilles : 31
Je suis : Un adulte
Âge : 20
Ascendance : Sang-pur
Statut : Marié
Camp : Ordre du Phénix
Patronus : Cerf

MessageSujet: Re: Friends will be friends !   Mer 10 Oct - 19:42

Il existe de ces jours où, sitôt levé, vous savez que vous vous apprêtez à passer une très mauvaise journée, sans toutefois parvenir à expliquer les raisons de ce mauvais pressentiment. Ce matin-là, cette sensation s’empara donc de moi lorsque je sentis Lily se glisser hors du lit alors même que le soleil n’était pas encore levé. Nous étions samedi ce qui signifiait que personne ne l’attendait au siège de la Gazette du Sorcier. Toutefois, pas besoin d’être un parfait legimens pour se douter du fait que le rédacteur-en-chef lui avait probablement envoyé un hibou pour lui demander de se rendre je ne sais où pour couvrir je ne sais trop quel évènement. Je soupirai avant de me lever à mon tour pour la suivre jusque dans la salle de bain où elle finissait de se préparer. Négligemment appuyé contre le chambranle de la porte, je l’observai silencieusement, croisant son regard à travers le miroir sans pour autant desserrer les lèvres. Lily savait pertinemment ce qui n’allait pas. La veille, je lui avais confié mes inquiétudes par rapport aux nuits agitées de Harry et à la poussée de fièvre qu’il avait fait dans la journée. Alors que je n’avais pas rendu visite à ma mère à Sainte-Mangouste depuis déjà quelques jours et que son état s’était aggravé depuis, Lily m’avait promis qu’elle serait là le lendemain pour veiller sur notre fils pendant que je lui rendrais visite. Mais une fois de plus, elle ne pouvait refuser une mission pour la Gazette. Tandis qu’elle descendait les escaliers, j’ouvris la bouche pour oser une remarque mais elle allongea le pas et transplana. Nouveau soupir. La journée promettait d’être longue.

Et elle le fut ! Couvant je ne sais trop quel virus ou microbe magique, Harry était tout simplement insupportable, refusant son biberon, jetant les objets qui passaient entre ses mains et pleurant pendant de longues heures. Notre fidèle elfe de maison Mystie avait beau se montrer d’une aide précieuse, je commençais à perdre patience. Voilà pourquoi, lorsque Lily rentra le soir même, la dispute éclata. Je ne saurais vous retranscrire avec exactitude les termes de cette scène de ménage. Quoiqu’il en soit, je quittai la maison en claquant violemment la porte derrière moi avant de marcher quelques minutes dans Godric’s Hollow pour me rafraichir un peu les idées. J’étais furieux contre Lily qui faisait passer la Gazette avant tout et triste de ne pas avoir pu rendre visite à ma mère à qui il restait tout au plus quelques semaines à vivre. Je me sentais seul pour affronter ces évènements – la maladie de ma mère, la prophétie – tandis que ma femme passait le plus clair de son temps à son travail. J’aurais voulu en parler aux maraudeurs mais chaque fois que j’émettais cette possibilité, Lily était formelle : nous ne pouvions faire confiance à personne. Pour cela, je lui en voulais encore davantage. Et en même temps, je savais qu’elle avait raison, tout comme je savais qu’elle tenait à son travail qui était aussi sa bouffée d’air frais, la possibilité pour elle de s’échapper un peu de l’ambiance pesante de Godric’s Hollow qui nous ramenait encore et toujours à la prophétie et à la menace qui planait sur nous. De la même façon, je savais que ma colère envers elle traduisait en réalité mon inquiétude à l’idée de la voir prendre des risques inconsidérés chaque jour.

Que faire alors ? Rentrer et m’excuser platement pour mon impulsivité ? Plutôt mourir que de reconnaître mes torts ! Aussi décidai-je de transplaner pour le Chaudron Baveur pour m’aérer un peu l’esprit. En ce samedi soir, le pub aurait dû être bondé. Pourtant, il n’y avait pas un chat. La faute à cette guerre qui paralysait le monde des sorciers et plongeaient tout le monde dans une sorte de paranoïa collective. Enième soupir. Je commandai un whisky pur feu avant d’aller prendre place à une table située près de la cheminée. Je retirai alors ma cape et frottai énergiquement mes mains l’une contre l’autre pour me réchauffer. Noël approchait à grand pas. Lorsque mon verre arriva sur la table, je restais un long moment à l’observer avant de réaliser que je n’avais pas envie de le boire tout seul. C’était dans ces moments-là que je réalisais à quel point mes meilleurs amis me manquaient. A Poudlard, nous étions inséparables ! Mais depuis l’annonce de cette prophétie… Je trouvais cela ridicule. Quoique Dumbledore en dise, Lily et moi avions besoin du soutien de nos amis pour garder espoir dans cette épreuve que nous devions traverser. Je décidai donc de les inviter à me rejoindre et sortis ma baguette de ma poche pour envoyer mon patronus à Remus. Je savais que Sirius et Peter étaient en mission pour l’Ordre ce soir et que seul Lunard aurait la possibilité de me rejoindre. De tout cœur, j’espérais qu’il soit disponible, afin que la journée finisse mieux qu’elle n’avait commencé. Dumbledore pouvait bien dire ce qu’il voulait, les amis seraient toujours les amis… !




¤The last enemy that shall be destroyed is death...¤

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Avatar : Andrew Garfield
Messages : 14
Patacitrouilles : 17
Je suis : un adulte
Âge : 20
Ascendance : Sang-mêlé
Statut : célibataire
Camp : ordre du Phénix
Patronus : loup

MessageSujet: Re: Friends will be friends !   Jeu 11 Oct - 19:36

L'amitié, c'est la fidélité, et si on me demandait qu’est-ce que la fidélité ? Je répondrais c'est l'amitié !

Le temps passe si vite, même trop, le temps de l'école me manque tellement avec les bons moments passés avec les marauders et Lily. Tous ensemble quoi qu'il arrive.. enfin ce temps est révolus nous avons tous grandit, nous sommes devenus des sorciers adultes qui vivent leurs propres vie comme de simples êtres humains. Pour vous dire la vérité la distance avec le couple Potter me pèse, chaque jour sans eux me fait énormément souffrir, mais je ne suis pas le seul d'être mis de côté, il a aussi Sirius , Peter et beaucoup d'amies proches de notre couple préférer. Je ne suis pas le seul d'être écarté de la bande de parents, dans un sens ça me rassure et dans l'autre je ne comprends pas leurs agissements. Une situation qui risque de continuer encore longtemps.

Ce matin-là, j'avais du mal à me lever, j'étaie encore faible de m'a dernière transformation qui me cloue au lit. Heureusement que je ne suis pas en mission aujourd'hui, je veux récupérer avant la prochaine qui sera peut-être encore plus dangereuse... si vous pensez que je me réjouie que sa sera dangereux animé ect.. oh non je veux comme tous mes amies. Un monde de paix, sans certain sorcier "Voldemort" et s'est sbires. Je n'ai pas le choix d'accepter les missions données par le grand Albus Dumbeldore, je veux me rendre utile dans cette guerre, de protéger mes amies, mes proches et pour le monde qu'on défend. Lentement j'ouvre les yeux avant de m'asseoir sur le bord de mon lit en passent une main sur m'a nuque en tournent la tête en direction du mur sur lequel des photos sont accrochées. Les souvenirs de Poudlard jusqu'au mariage de James et de Lily. Ces photos ont une valeur sentimentale pour moi, les photos en groupes au-dessus de mon lit me réconfortait souvent lorsque j'étais seul à la maison sans amies , sans voisins.. seul. Il faut juste que je m'imaginais le déroulement de la scène des photos pour pouvoir sourire et de démarrer cette journée dans la bonne humeur. Je saute de mon lit avec un petit sourire marchent d'un pat lent vers la fenêtre pour ouvrir le volet et laisser le soleil réchauffer l'intérieur de m'a chambre. Le problème, mes yeux ont encore l'habitude de l'obscurité que le soleil me fait mal au yeux , par réflexe mes yeux se plissa, de mes deux mains j'ouvre la fenêtre avant d'allée prendre m'a douche, m’habillai et de manger quelque chose.

Pendant toutes la journée je suis restée dans la maison de campagne de mes parents pour faire quelques petits travaux à droite et à gauche. Cette maison est tout ce qui me reste de mes parents et un jour peut être je viendrais habiter dans ces murs avec une femme et des enfants.. héhéhé j'ai bien le droit de rêvé un peu.. Je suis un sorciers comme les autres même si à chaque pleine lune je me change en monstre. Juste ça le soucie, mon problème de pilosité, j'ai peur de planter mes crocs dans la gorge de mon amour pendant qu'elle dort, j'ai peur que mes enfants ont hérité de ce problème en devenant eu même des monstres et qu'on soit une meute complète de loup-garous.
Je m'assois dehors sur les escaliers en train de scruter l'horizon complètement dans mes pensées après une dure journée d'artisanat dans chaque pièce de la maison. Quand soudain une forme argentées vient à ma rencontre pour me venir me voir à cette début de soirée et ça c'est bien une forme que je connais très bien, celui d'un cerf, le patronus de mon ami James qui vient me porter un message.

Rejoindre mon ami et passé une soirée avec lui, je ne peux pas refuser son offre que je me lève vite de m'a marche de mon précieux escalier pour fermer a clé mon chez moi avant de transplané pour le chaudron baveur. Enfin arriver à destination que je regarde autour de moi cherchent du regard mon ami Cornedrue.. trouver je m'approche de lui avec un grand sourire aux lèvres totalement heureux de le voir.

« Salut, je suis content de te voir James. »

Mes yeux pétillent de bonheur de revoir papa Potter et de pouvoir lui reparler. Je saute sur lui pour le prendre dans mes bras comme ci ça faisait des années que je l'es plus vues avant de le relâcher et de reculer gardent le même sourire remplit de joie.

« Comment ça va ? Lily et Harry vont bien ?»

Les Potters sont importants pour moi comme le reste de mes amies. Ils m'ont accepté autant que loups-garous me libèrent de mes souffrances et de m'a solitude. Sans-eux et sans l'aide de mes parents je serais sans doute une autre personne en laissant sans doute la haine et la tristesse me dominer après de nombreux rejets. Combien de fois j'ai entendu " monstre" de la bouche de ceux qui savent mon secret qui ont une grande haine envers moi, malheureusement beaucoup.. James, Lily, Sirius, Peter et.. oui la belle Marlène. Ils sont mes amies.


L'avantage d’être intelligent c'est que l'on peut toujours faire l’imbécile.... Alors que l'inverse est totalement impossible

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Avatar : Aaron Johnson
Messages : 70
Patacitrouilles : 31
Je suis : Un adulte
Âge : 20
Ascendance : Sang-pur
Statut : Marié
Camp : Ordre du Phénix
Patronus : Cerf

MessageSujet: Re: Friends will be friends !   Ven 12 Oct - 15:34

Je crois qu’il y a mille et une façons au monde de reconnaître un ami. D’abord et avant tout, c’est un être qui ne vous juge pas, en aucune circonstance et c’est sans doute là le plus important. Lorsque, au cours de notre deuxième année à Poudlard, Sirius, Peter et moi avions enfin compris la raison des absences de Remus en période de pleine lune, nous n’avions pas été choqués ni même horrifiés. Moi qui, à l’époque, était réputé pour être un sale gosse toujours désireux d’attirer l’attention en colportant des ragots sur les uns et les autres, je n’avais jamais eu l’intention de divulguer ce secret que je venais de découvrir. A vrai dire, je m’étais même senti peiné pour mon ami et profondément humble et admiratif face à la force de caractère dont il avait dû faire preuve jusqu’ici pour surmonter seul ce que nous appelions entre nous son « petit problème de pilosité ». Voilà ce sur quoi l’amitié des Maraudeurs s’était construire. Depuis, nous avions gardé ce même respect face au choix des uns et des autres. C’était sans doute la raison pour laquelle ce soir-là, Remus s’empressa de me rejoindre, sans se soucier de la distance et de la froideur dont j’avais fait preuve à son égard ces derniers mois. Tout comme moi quelques années auparavant, il ne portait pas de jugement, de posait pas de question, ne cherchait pas à savoir et ne me faisait aucun reproche. Il se contentait d’être là. Et c’était à cela qu’on reconnaissait un véritable ami.

La deuxième caractéristique de l’amitié, à mes yeux, c’est cette faculté qu’elle a de nous faire nous sentir meilleur en présence des êtres qui nous sont chers. Quelques minutes plus tôt, accablé par le doute, la fatigue et la peur, attristé par ma dispute avec Lily, je me sentais au fond du gouffre et prêt à dévaliser la cargaison de whisky du barman du Chaudron Baveur. Mais tandis que je répondais à l’étreinte de Remus, je me sentis soudainement apaisé par la présence de mon ami, sincèrement heureux de retrouver celui que j’avais négligé à tort ces derniers temps. Mes deux mains posés sur les épaules de Lunard, je reculai d’un pas pour mieux le regarder et secouait légèrement la tête de droite à gauche en réfutant intérieurement les accusations que certains membres de l’Ordre avaient proféré à l’encontre de mon ami. Comment pouvait-on penser ne serait-ce qu’un seul instant qu’un être si droit et généreux puisse être le traître dont tout le monde soupçonnait la présence au sein de l’Ordre ? En vingt ans de vie, jamais je n’avais croisé d’ami plus loyal et sincère que Remus. Le fait qu’il soit un loup-garou ne changeait rien à cela. En plus, je connaissais mieux que personne la haine sans borne qu’il éprouvait à l’encontre de Greyback. Non, vraiment, il n’y avait pas la moindre chance pour que Lunard soit venu gonfler les rangs de Voldemort.

Après m’être rassuré moi-même, je me laissai à nouveau tomber sur ma chaise avant de désigner celle qui me faisait face pour inviter Remus à faire de même.

-Moi aussi, je suis content de te voir Remus ! Et je suis désolé de m’être montré si distant ces derniers temps…, murmurai-je avec sincérité sans toutefois m’attarder plus longuement sur le sujet, redoutant les questions de mon ami. Harry a été un peu malade ces derniers jours mais je ne crois pas que cela soit très grave ! Quant à Lily…

Je soupirai et baissai les yeux avant de reprendre :

-Elle va bien aussi. Mais débordée par la Gazette. Tu sais combien tout cela lui tient à cœur ! Moi, je n’aime pas trop ça. Je m’inquiète pour elle et j’aimerais qu’elle passe plus de temps avec Harry.

Je haussai légèrement les épaules en signe d’impuissance avant de retourner sa question à Remus :

-Et toi alors ? Comment vas-tu ? Tu as l’air fatigué… Nuit agitée, n’est-ce pas ? demandai-je d’un ton lourd de sous-entendu. Je ne souhaitais pas parler explicitement de pleine lune. Le bar était désert mais je ne souhaitais pas mettre Remus mal à l’aise. Cela fait longtemps que je n’ai pas vu Sirius et Peter, non plus ! Noël approche, je n’en ai pas encore parlé avec Lily mais je suppose que l’on fêtera ça tous ensemble ! Les maraudeurs enfin réunis ! Et puis quelques membres de l’ordre et… Marlène, sûrement !

J’esquissai un sourire en coin avant d’adresser un clin d’œil complice à Remus, attendant qu’il me parle un peu de tout cela. Remus et Marlène faisaient partie de nos meilleurs amis. Lily et moi étions persuadé qu’il y avait quelque chose entre eux. Certains signes ne trompent pas.




¤The last enemy that shall be destroyed is death...¤

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Avatar : Andrew Garfield
Messages : 14
Patacitrouilles : 17
Je suis : un adulte
Âge : 20
Ascendance : Sang-mêlé
Statut : célibataire
Camp : ordre du Phénix
Patronus : loup

MessageSujet: Re: Friends will be friends !   Ven 12 Oct - 17:27

Je me souviens comme si c'était hier, alors que je me suis faits des amies et que mon sujet très sensible n'était pas encore découvert . Ils étaient inquiets sur mes disparitions soudaine pendant les jours de pleine lune, je partais toujours avant, quand j'étais encore moi-même pour m'éloigner de l'école pour me glisser à l'intérieur du passage secret pour rentrer dans mon refuge en compagnie de l' infirmière qui s'assurait par ordre du professeur que je fais du mal à personne ou à moi même Lorsque l'astre argentée avait sa véritable forme dans le ciel étoilé appellent la bête qui est en moi et quand je deviens incontrôlable je fonçais sur tous les murs hurlent avec rage griffent le sol avec acharnement par manque de sang. Quand le jour c'était levé , après une transformation j'étais couvert de cicatrice par m'a nuit de folie avec un visage pâle, les yeux tous petit et rouge. Une tête d'un malade.. Certain de mes amies ont fait des recherches en voyant m'a tête du lendemain au sujet de mes étranges symptômes. Mes amies ont découvert mon terrible secret, ils m'ont pas rejeté et bien plus tard ils ont décidé de devenir des animagus pour me tenir compagnie et me surveiller pendant les nuits à risques. Lily aussi à découvert mon secret et elle m'a soutenu à sa manière. Dire que d'autres comme Severus Rogue à osé me suivre dans le passage avec l'aide de Sirius et j'ai bien faillit le tuer sans l'aide de James. Cette nuit là, je n'étais pas fière de moi.. heureusement que James lui à sauver la vie sinon plus de Rogue.

Je remercie au plus profond de mon coeur mes amies qui ont toujours étaient là pour moi dans les pires et les bons moments de mes transformations pour m'aider à surmonter ce lourd fardeau que je porte depuis mon enfance. Une enfance qui à était gâché par le terrible "Greyback"... Celui là je me le réserve dans un terrible duel et je veux que personne ne s'interpose dans ce combat.

Revenons à nos Jamesie.. Je le regarde s'asseoir dans une chaise en fessant signe de m'asseoir en face de lui pour pouvoir discuter tranquillement et de boire quelques verres entre amis de longue date. Je m'assois donc face à lui posent mes deux mains sur la table tous en regardant mon ami sérieusement plissent légèrement les sourcils l'écoutent attentivement.

-Moi aussi, je suis content de te voir Remus ! Et je suis désolé de m’être montré si distant ces derniers temps…,Harry a été un peu malade ces derniers jours mais je ne crois pas que cela soit très grave ! Quant à Lily…

Il avait baissé la tête juste en parlent de ma soeur de coeur.. je peux comprendre grâce à ce baissement de tête et de ce soupire qu'il s'inquiète énormément pour son épouse.

-Elle va bien aussi. Mais débordée par la Gazette. Tu sais combien tout cela lui tient à cœur ! Moi, je n’aime pas trop ça. Je m’inquiète pour elle et j’aimerais qu’elle passe plus de temps avec Harry.


J'avais vu juste.. normal pour un époux qui s'inquiète pour sa femme lorsqu'elle n'est pas à la maison pour s'occuper du petit. Mais une question me trotte dans la tête.. pourquoi? Est-ce que Lily court un danger et que je ne sais pas?.. Je grimace et je réfléchis restent toujours aussi silencieux comme dans mes habitudes. Je respecte leurs silence.

-Et toi alors ? Comment vas-tu ? Tu as l’air fatigué… Nuit agitée, n’est-ce pas ?

Il n'avait personne, il pouvait parler librement au sujet de mon problème.. James ne veut pas me mettre mal à l'aise respectent mon secret comme un vrai ami. Lentement je lève une de mes mains pour essuyé un de mes yeux en ajoutent d'un vois calme.

« J'ai du mal à récupérer de m'a dernière transformation.. et j'ai retapé la maison de mes parents tous seul plus précisément tout ce qui est en bois, mais pour la charpente je vais galérer.. saleté de bestioles.»

Bref les avancements des travaux continuent lentement par manque de main d'oeuvre, mais je ne voulais pas demander à mes amies de m'aider. Ils avaient autre chose à faire.. James parle de Noël tous ensemble entre amies et proches... Mais quand ça parle de Marlène je rougie, devenant rouge comme une tomate.. et le clin d’œil complice de mon ami ne m'aide pas.

«Marlène.. euh.. euh..»


Je souffle un bon coup avant de poser mon front sur la table sachant très bien que rien n'échappe à James sur ma conduite avec la jeune femme. Pendant quelques petite minutes je reste dans cette position, avant de relève la tête regardent mon ami avec un petit regard triste en même temps en colère.

«Comment lui avouer ? moi l'homme qui devient une bête lorsque madame d'argent est sous sa vrais forme.. » J'avale m'a salive avant de rajouté.« J'ai peur de lui faire du mal. Je me pardonnerais jamais si un jour autant que homme-loup je m'attaque à elle»


L'avantage d’être intelligent c'est que l'on peut toujours faire l’imbécile.... Alors que l'inverse est totalement impossible

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Friends will be friends !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Friends will be friends !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Friends, we need your feedback
» 08. That's what friends are for
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]
» After the show between friends [Rachel]
» Résumé partie 172 : Happy Tree Friends

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelius Charm :: Angleterre :: Chemin de Traverse :: Le Chaudron Baveur-