Partagez | 
 

 Last Christmas, I gave you my heart... !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Avatar : Aaron Johnson
Messages : 70
Patacitrouilles : 31
Je suis : Un adulte
Âge : 20
Ascendance : Sang-pur
Statut : Marié
Camp : Ordre du Phénix
Patronus : Cerf

MessageSujet: Last Christmas, I gave you my heart... !   Ven 12 Oct - 16:55




Lily & James Potter
Bienvenue dans notre sujet ! Nous interdisons l'intervention d'une personne extérieur ou de la Gazette du Sorcier pour l'intrigue. Le début de ce rp est située le 14 décembre en cette soirée . Le temps a décidé de nous offrir de la neige.








¤The last enemy that shall be destroyed is death...¤

Spoiler:
 


Dernière édition par James C. Potter le Ven 12 Oct - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Avatar : Aaron Johnson
Messages : 70
Patacitrouilles : 31
Je suis : Un adulte
Âge : 20
Ascendance : Sang-pur
Statut : Marié
Camp : Ordre du Phénix
Patronus : Cerf

MessageSujet: Re: Last Christmas, I gave you my heart... !   Ven 12 Oct - 16:57

Il y a une constante dans la vie de tous les couples : lorsque vous prêtez serment le jour du mariage, lorsque vous faites la promesse solennelle de lier votre vie à celle de votre moitié en répétant mécaniquement la célèbre formule « pour le meilleur et pour le pire », vous ne pensez jamais au pire. Vous le dites, parce qu’il le faut, parce que c’est dans l’ordre des choses, parce que c’est ainsi que se sont unis des couples des siècles durant mais vous n’y pensez pas. Parce que dans la grande naïveté qui caractérise la vingtaine, vous croyez encore que vous serez épargnés par l’orage et que, contrairement à tous les couples qui vous ont précédé dans cette aventure qu’est le mariage, vous ne connaîtrez que le meilleur. Foutaises ! Mais ça, il faut attendre quelques temps avant de le réaliser et cette prise de conscience apparaît sous diverses formes. Pour certains, la cruelle désillusion intervient très tôt, lorsque les chaussettes commencent à traîner sous le lit ou que le dîner n’est pas servi à 19h précises. Pour d’autres, il faut attendre l’arrivée du premier enfant et, par la même, des premières nuits blanches, lorsque l’un semble avoir une heure de sommeil de plus au compteur par rapport à l’autre. Et puis, dans des cas extrêmes, la discorde commence à s’immiscer lorsque le couple apprend que son enfant est appelé à terrasser un psychopathe sans nom ce qui le fait courir un grave danger. Mais là, nous sommes dans les cas extrêmes, vous dis-je.

Plus sérieusement. Après de longues années de disputes avant même que nous ne franchissions le pas de la vie à deux, nous avions la sensation d’avoir épuisé toutes nos cartouches en matière de scènes de ménage ce qui nous promettait à un bonheur sans faille. L’arrivée de Harry, bien qu’inattendue, n’avait fait qu’amplifier ce bonheur et était désormais la preuve tangible de l’amour que nous avions l’un pour l’autre. Non, vraiment, les raisons de nos récentes disputes n’étaient pas internes à notre couple. Lily et moi étions radicalement opposés de caractère, nous le savions depuis le début. Depuis nos années à Poudlard, nous avions appris à composer avec ces différences pour en faire un enrichissement. Je savais que je devais lui laisser son espace fait de grimoires et de potions à condition qu’elle m’autorise des matchs de Quidditch et des sorties avec Sirius sans jamais trop poser de question. Notre relation était basée sur une écoute et un profond respect de l’autre, il n’y aurait pas dû avoir d’ombre au tableau. Mais c’était sans compter sur cette guerre et sur la menace qui planait désormais sur nous. La fatigue, la peur, la suspicion, la paranoïa faisaient des ravages…

Depuis notre dispute de la veille, avant que je ne rejoigne Remus au Chaudron Baveur, nous ne nous étions pas adressé la parole. J’étais rentré très tard. Comme d’habitude, tôt, dans la matinée, Lily s’était glissée silencieusement hors du lit pour se rendre à son travail. Et comme d’habitude, j’avais fait semblant d’être profondément endormi pour ne pas être tenté de lui faire le moindre reproche. Je lui en voulais de consacrer autant de temps à la Gazette mais ce n’était rien comparé à la peur qui me tenaillait le ventre chaque fois qu’elle partait et ce jusqu’à ce qu’elle rentre le soir. Je l’aimais bien trop et je ne voulais pas envenimer les choses avec une nouvelle dispute. La journée se passa donc sans spécificité aucune si ce n’est ce mot, bref, que je reçus de ma femme en début d’après-midi. Elle me demandait de trouver quelqu’un pour s’occuper de Harry toute la soirée et souhaitait que l’on sorte. Elle ne disait pas où ni pourquoi. C’était tout. Aussi, en fin de journée, je transplanai chez les Londubat pour demander à Franck et à Alice de veiller sur notre fils pour quelques heures. D’instinct, j’avais d’abord songé à le confier à Sirius, Remus ou Peter. Puis, la paranoïa reprenant le dessus, j’avais jugé préférable et plus sûr de me rendre chez les Londubat.

18h. Cela faisait une bonne trentaine de minutes que j’étais fin prêt, assis sur le canapé du salon, tapotant nerveusement le sol du pied. J’avais même eu le temps de passer une chemise et de mettre un peu d’ordre dans mes cheveux – si, si, je vous assure. Nerveux, je triturais machinalement l’écharpe enroulée autour de mon cou. Je jetai un coup d’œil par la fenêtre pour voir la neige tomber sur Godric’s Hollow. Non sans une pointe d’ironie, je réalisai que ces flocons annonçaient la venue prochaine de notre tout premier anniversaire de mariage, en même temps que notre tout premier véritable conflit. Je soupirai. Sur la table basse du salon, un bouquet de roses rouges. Je ne savais pas pourquoi j’avais pris cette précaution supplémentaire. Les remords, sans doute. Il y avait également un dessin, représentant un cerf et une biche. Je savais que Lily comprendrait l’allusion.




¤The last enemy that shall be destroyed is death...¤

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Admin
Avatar : Karen Gillian
Messages : 118
Patacitrouilles : 12
Je suis : Une adulte
Âge : 20
Ascendance : Née-moldu
Statut : Mariée, un enfant
Camp : Ordre du Phénix
Métier : Journaliste
Patronus : Biche

MessageSujet: Re: Last Christmas, I gave you my heart... !   Sam 13 Oct - 20:07




"What is good, what is wrong ?"





Ft. James et Lily Potter



Je compris l’allusion… Un dessin de cette biche et de ce cerf dans mes mains. Des remords au fond de mon cœur. J’ignorais pourquoi il s’était senti obligé de dessiner mais mon cœur n’arrivait jamais à résister à ses dessins depuis qu’il avait décidé de tomber amoureux de lui. Sur la table du salon un bouquet de fleur. Je soupirais hésitante.

Pas un mot n’était sorti de mes lèvres. Un léger regard sans trop en prendre le temps. Quel était mon but ? Qu’avais-je eu en tête en lui demandant de faire garder Harry ? Je n’étais plus sûre pourtant de la bonne idée que j’avais eu ce matin. Si j’avais été motivée et décidée à remédier à tout ça qui a dit que la femme n’était pas de nature compliqué. Face au dilemme de mes choix et des remords de James je ne savais plus trop ce qui était bien ou non. Ma raison me dictait de suivre mes plans. Mon cœur me disait de partir en courant. Comment pourrais-je pourtant faire une telle chose ? Par instinct de survie ? Par refus de me battre ? Par envi de ne pas donner la vie de mon fils à la nation sorcière ? Serais-je si égoïste ? Il n’avait que cinq mois… cinq mois ! Comment pouvait-on lui demander de sauver le monde entier ? Et James… comment pouvait-il laisser faire ça ? Exécrée, dépassée, je déraisonnais. Comment pouvais-je avoir envi de juste faire ma valise et partir aussi lâchement ?

La vie de ma famille ou celle d’une nation entière. J’avais beau parfois vouloir être égoïste, j’en étais pourtant complètement incapable et face à James je me dérobais. Ce n’était plus une question de dispute. C’était une question de but dans la vie. Quel était le mieux ? De tenter de laisser un monde dans lequel je veux pouvoir voir mon enfant s’épanouir. Finalement… Cette décision de discuter ensemble… de parler sérieusement… et d’être simplement égoïste alors disparu. Là. Face à lui. Seulement quelques mots sortirent de mes lèvres :

LILY – Allons au marché de Noël…

18h42. Main dans la main. Sur la place. De stand en stand. Toujours aucun mots de plus. Un silence de plombs entre nous entrecoupé d’exclamations de commerçant. Je marchais plus pour me dérober encore une fois que de pouvoir simplement me détendre. Pourquoi je faisais tout ça ? Pourquoi je fuyais et affrontais à la fois ? Aurais-je peur ? Serais-je téméraire ? Je ne savais plus de quel point de vue me placer. Je ne savais plus où était le mal. Le bien ? Quel est le mieux ? Protéger sa famille et abandonner les autres ? Abandonner sa famille et tenter de préserver les autres ? Dire à ses amis ? Faire confiance ? Ou ne rien dire. Avoir peur. Se battre. Fuir. Fuir. Se battre. Etre du bon côté. Etre du mauvais. Que fallait-il faire ? Et si finalement le monde sorcier n’était pas prêt d’évoluer ? Et si je finissais par rentrer dans le rang ? Et si je me sacrifiais pour mon fils et mon mari au lieu de tenter de fuir constamment tout ça ? Sans moi finalement… si on y regarde bien… ils pourraient vivre et s’en tirer bien mieux. Encore trop de questions finalement où mon esprit s’emmêle tellement que formuler tout ça ne ferait qu’inquiéter James.

Je ne lui en voulais pas pour la dispute. En fait… je ne lui en voulais en rien. Ça peut paraitre étrange mais je comprenais son point de vue sans pour autant arriver à régler le problème malgré tout. Non je tentais de chercher une solution dont la réponse serait simplement : ma famille vivra et heureuse. C’est tout ce que je voulais.

LILY – Tu…

Non en fait non je n’y arrivais pas. Je ne lui en veux pas. Je crois. Je ne sais plus. Pourquoi ne peut-il pas comprendre ? Pourquoi je ne peux arriver à l’écouter ? Serait-on trop différent ? Ne pouvons-nous pas nous entendre ? Un grand sage a dit un jour : Qu’il est difficile de choisir entre son cœur et sa raison. Merci bien, ça je le sais depuis l’âge de seize ans. En fait si je devais résumer la situation : si je n’avais pas fait le choix du cœur nous n’en serions pas là. Je serais peut-être morte au pire, au mieux j’aurais fini par quitter le pays pour un autre bien plus développer dans l’acceptation des sorciers de mon sang et James serait peut-être avec une femme bien plus docile, risquant bien moi sa vie. Je ne regrette rien. Non je ne regrette pas. Je ne veux pas regretter. Je ne dois pas regretter. Parce qu’au fond je l’aime quoi qu’on en dise. Il sera à jamais l’homme de ma vie. Mais ?

LILY – Tu veux qu’on aille acheter des chocolats dans le prochain stand ? alice m’a dit qu’ils étaient vraiment bon…

Mais une fois de plus je fais comme si tout allait bien. Je ne dis rien. Je garde pour moi. Je passe. J’apprends à n’être même plus rancunière pour des détails de notre dispute et au fond… Il ne suffit que d’un mot, d’un geste, d’un regard, d’un mouvement pourtant pour que ça ne parte dans tous les sens… Un seul. Un unique. Et bien évidemment je peux toujours compter sur mon mari pour l’avoir ou justement… ne pas l’avoir.

LILY – Non en fait je ne veux pas de chocolats. Oublie.

Et une fois de plus la tortue se recroquevilla dans sa coquille telle la carapace forgée depuis l’adolescence. Au fond… Il faut reconnaitre une chose : je n’étais pas facile à vivre mais notre époque encore moins. Il faut bien aller avec son temps non ?

(c) Jessie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://incendio.forumcanada.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Last Christmas, I gave you my heart... !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Last Christmas, I gave you my heart... !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» last christmas, i give you my heart ft ahreum ♥
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Merry Christmas!!
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelius Charm :: Angleterre :: Godric's Hollow :: Marché de Noël-