Partagez | 
 

 Regulus Arcturus Black~Devenir le héros d'un autre [ADMINISTRATEUR]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Avatar : Milo Ventimiglia
Messages : 16
Patacitrouilles : 0
Je suis : Un adulte
Âge : 18
Ascendance : Sang Pur
Statut : Fiancé à Lucie
Camp : Pro Dumby & Man
Métier : professeur de DCFM

MessageSujet: Regulus Arcturus Black~Devenir le héros d'un autre [ADMINISTRATEUR]   Mer 29 Aoû - 15:46



✖ REGULUS ARCTURUS BLACK ✖

Bonjour ! Je m'appelle Regulus Black sous Milo Ventimiglia. J'ai 18 et je suis né à Londres avec un sang pur. Je suis un adulte qui a pour métier professeur de DCFM. Je suis actuellement presque fiancé. et je penche plutôt pour les idées de Dumbledore parce que j'ai réfléchi et je veux me rapprocher de mon frère. Mon patronus est alors chien et mon épouvantard prend la forme de Voldemort qui sait que j'ai découvert son secret.




✖ Moi et mon tempéremment ✖
Mes petites définitions !

La jalousie est un vilain défaut, Regulus l'a bien compris. A force d'être jaloux de James Potter, il a fini par sombrer dans la magie noire. Un désir de vengeance? Non. Regulus s'est bien calmé depuis l'école et tend à se tourner du côté de Dumbledore. Il a découvert le secret du Lord, il est en danger mais il aime ça. Et maintenant, il veut détruire les horcruxes, ce qui le pousse à être déterminé.



✖ Mon histoire, Ma vie, Mon bordel ✖
Ce qui fait que je suis moi !


Partie I – De 1961 à 1972~ Qu'est-ce qui pourrait sauver l'amour?


Et si. Et si toute cette histoire n'avait jamais eu lieu. Et si simplement, on aurait pu être une famille normale. Mais non, on s'est détruit. On s'est perdu de vue. Les Black ont été au plus bas. Tout avait commencé il y a bien longtemps.Trop longtemps. Je devais avoir quatre ou cinq ans. J'étais dans ma chambre en train de jouer, quand j'ai commencé à entendre des cris. Ses cris. Je suis descendu en courant et je vis mon grand frère par terre et notre père très en colère. J'ai couru devant mon frère et je lui ai crié d'arrêter de lui faire du mal. Je ne voulais pas que mon frère souffre. J'essayais d'être courageux comme lui. Mais notre père avait hurlé que je m'éloigne de son chemin si je ne voulais pas subir la même chose. J'avais peur de son regard. Je courus me réfugier dans les bras de notre mère en pleurant. C'est alors que notre mère m'avait dit : « Tu ne dois pas pleurer pour ton frère!! Il a parlé avec des moldus! Il doit donc être puni! »

Je ne comprenais pas et j'avais peur. Peur de quoi? Peur d'eux, peur que mon frère ne s'en remette pas. Mais je ne pouvais rien faire, j'étais trop faible. Trop faible ou trop lâche. En tout cas, jamais je me le pardonnais. Je grandissais avec cet once de culpabilité en moi. Et rien ne me ferais changer d'avis. J'arrivais à l'âge de 10 ans. Sirius venait tout juste partir pour Poudlard. Au retour de la gare de King's Cross, il y avait mon oncle Cygnus et sa femme Druella. Il passait la soirée chez nous. Tout se passait relativement bien, jusqu'à ce qu'on reçoive la lettre de Sirius:

« Ce petit imbécile!! Comment as-t-il pu oser? Gryffondor!! » fulminait Orion
« C'est un traître !! Un traître qui ne mérite pas son nom et son rang!! » lança Cygnus

Je n'avais rien dit mais là, je pris mon courage à deux et j'hurlais alors:

« Sirius n'est pas un traître!! C'est pas sa faute s'il a été réparti à Gryffondor!! »
« Regulus!!! On ne t'a pas demandé ton avis!! » répliqua Druella
« Regulus, tu nous fais la promesse que tu iras à Serpentard, l'année prochaine » ajouta Walburga avec un air bienveillant.
« Oui, mère, je vous le promet! » répondis-je las.
« Fais le serment inviolable, alors, Regulus!! » lança mon oncle, sévèrement.

Je me levais d'un coup et j'allais m'enfermer dans ma chambre, claquant la porte. Comme si j'allais faire ce serment!! Je ne voulais pas mourir si jamais j'allais ailleurs que à Serpentard. Mon frère me manquait déjà. Je me mis à pleurer, étouffant mes pleurs dans mon oreiller. Je n'avais pas entendu que ma mère m'avait suivi.

« Regulus!Je sais que tu seras à Serpentard, tu es le digne héritier de la famille!! On n'a pas besoin de faire ce serment inviolable! N'écoute pas ton oncle!! » dit Walburga.

Je regardais alors ma mère. Et même si je savais qu'elle n'apprécierait pas, je me réfugiais dans ses bras et je pleurais contre elle.

« Mère... Je ne veux pas être comme Sirius!! Je ne serais jamais à Gryffondor!! Je vous le promet!! » avais-je lancé, en pleurant.

« J'y compte bien, Regulus ou tu le regretteras amèrement! » répondit elle simplement en me repoussant violemment contre le mur, ce qui me fit cogner la tête. Ca m'avait calmé aussitôt et ça m'avait ouvert les yeux: ma mère ne m'aimait pas.

Je grandis avec l'idée que finalment, mon frère avait raison. Je fus pourtant réparti à Serpentard mais je n'agissais pas comme un Serpentard. Mes étés se résumaient à la cave du 12 Square Grimmaurd, la violence des relations entre mon frères et mes parents et les Doloris, quand je remplissais ma tâche de protecteur de mon grand frère.

Partie II- de 1972 à 1978~ So Call me maybe..




J'étais enfin à Poudlard. Mais j'étais toujours tout seul. Je ne parlais plus à mon frère car je savais que j'étais surveillé. Pourtant, je l'aurais voulu. Mais je n'avais confiance en personne. Il y avait trop d'hypocrites qui étaient autour de nous. Je jouais le frère distant, celui qui avait honte de son grand frère mais je n'avais pas le choix. Mes parents et mon oncle n'auraient jamais accepté que je reste proche de mon frère. Et ils m'auraient déjà puni s'ils l'avaient appris. Je soupirais tristement voyant le regard déçu et furieux de mon frère. Je l'avais déçu. Mais j'avais tellement peur de ma famille que j'avais choisi de contenter ma famille et non mon frère. Il comprit un jour, alors que je le rencontrais dans les couloirs:

« Ça va, Reg? »
« Bien et toi? »
« Il ne t'as rien fait? »Murmura t-il à mon oreille.
« Non, juste un peu secoué mais ça va... »
« Tu es sur? » Demanda Sirius, en me regardant.
« Je t'assure! »
« N'essaie pas de me protéger, Reg. Je sais quand tu mens... »
« Il... Je suis censé ne plus t'adresser la parole, alors c'est un peu normal que j'angoisse ! »
« Il n'a pas le droit de nous séparer... »Ragea Sirius.
« Il n'y arrivera pas. »

Je lui souris, pour lui montrer que jamais rien nous séparera. Il me serra dans ses bras jusqu'à m'étouffer et je lançais – chose que je regrettais plus tard- d'un air triste:

« Sirius, si quelqu'un nous vois aussi proche, je vais finir dans la cave,encore. Oncle Cygnus me déteste tellement! Surtout depuis le jour où j'ai refusé de faire le serment inviolable.Depuis ce jour là, notre mère me déteste aussi.. Ils nous ont jamais aimé.. Jamais!!! »

Sirius me garda contre lui et murmura:

« Reg!! Moi je t'ai toujours aimé et je t'aimerais toujours!! Rien ne nous séparera!!! Je te protégerais!! »

Je souris et soudain, je m'écartais de lui. J'avais vu une ombre sur le mur. Je lançais, soudainement, faussement agacé:

« Laisse moi tranquille!! De toute façon, depuis le jour où tu as été à Gryffondor, je ne t'ai plus considéré comme mon frère!! »

Et je partis en courant. J'avais 12 ans. Les années ont passé et je grandissais. Mais surtout je m'affirmais de plus en plus, grâce à mon frère. Puis il partit. Un jour, subitement. Sirius quitta la maison. J'avais 15 ans et j'ai cru que mon monde s'écroulait. Il m'abandonnait. J'ai décidé de m'affirmer encore plus et de me comporter comme Sirius. Je serais un deuxième Sirius. Ma famille n'a pas aimé. Et toutes les méchancetés qu'elle exerçait sur Sirius, elle l'exerça sur moi. Pendant deux ans, j'ai du y supporter. Puis à 17 ans, alors que j'étais libre, je décidais de fuir. Je ne prévins personne et je fuyais. Loin, loin de tout ça. Je ne voulais pas devenir mangemort. Alors j'ai préféré la fuite. Enfin la fuite, façon de parler...

Chapitre 3: Savoir aimer pour survivre



"REGULUS ARCTURUS BLACK, TU N'IRAS PAS ENSEIGNER A POUDLARD!"

La voix de ma mère retentissait dans tout le Square Grimmaurd, parce que je venais de lui annoncer, tout fier, que Dumbledore m'avait accepté comme professeur de Defense contre les forces du Mal, à tout juste 18 ans. Elle n'avait pas aimé le "Dumbledore" et "DCFM". Elle avait alors sorti sa baguette et l'avait pointé sur moi. Et avant que j'eus le temps de dire Quidditch, elle avait lancé le sortilège Doloris sur moi. Je m'étais alors effondré sur le sol en hurlant et elle rigolait, se moquant de mon niveau en contre-sort. Elle m'humiliait purement et simplement. C'était ça son truc. Elle avait humilié Sirius pendant des années et maintenant, elle se vengeait sur moi.

" Et ça va être professeur de DCFM? Mon pauvre Regulus... tu vas te ridiculiser.. et ridiculiser les Black en même temps.. Renonce à cette idée et je demande à Bellatrix de t'avoir une entrevue avec le Seigneur des ténèbres"

Je blêmis d'un coup. Rencontrer le Seigneur des ténèbres? Maintenant, tout de suite? Non, je n'étais pas prêt, je ne le voulais pas. Je redevins comme le Regulus d'avant, apeuré mais n'osant pas tenir tête à sa mère. Pendant cinq minutes, je renonçais à devenir professeur, pas sûr de moi. Ma mère tint parole et Bellatrix m'envoya direct chez le vieux. J'étais terrorisé devant cet homme, pire que devant mes parents.

"Alors Regulus, tu es enfin décidé à me rejoindre? J'ai tellement attendu.. dommage que ton frère ne soit pas avec toi..."

Je n'osais pas parler, pas réagir. Mais le fait qu'il parle de Sirius me mit dans tous mes états. Et je ne pouvais pas cacher ça au Seigneur des ténèbres. Tout comme je ne pouvais pas cacher que j'allais enseigner à Poudlard. Il me fusillait du regard, comme s'il était jaloux mais soudain, il me prit contre lui et murmura à mon oreille :

"Va à Poudlard et ne me déçoit pas Regulus Black.. sinon je saurais te retrouver..."



Me voilà désormais Mangemort. Je me sentais sali, comme si j'allais jamais m'en remettre. J'avais trahis la confiance de Dumbledore, j'étais honteux et mal à l'aise. J'en avais pleuré toute la nuit, le jour où je fus marqué. Je ne sortais pas de mon nouvel appartement de professeur durant quelques jours. Je n'arrêtais pas de fixer mon avant bras gauche d'un air desespéré. Puis Dumbledore me convoqua à son bureau. Un professeur de DCFM mangemort, on aura tout vu! J'y pensais avec force et colère. Je pensais même que Dumbledore l'avait découvert et qu'il allait me virer. Mais non, tout d'abord il s'inquiéta de savoir pourquoi je ne bougeais pas de chez moi, puis il commença à me poser plein de questions. C'est alors que je craquais devant lui comme on avait jamais craqué auparavant et je lui racontais tout. La colère de ma mère, la rencontre avec Voldemort et le rituel d'admission chez les mangemorts.

"Tu as été très courageux Regulus, même encore plus que ton frère Sirius.. Sache que je n'en tiendrais pas rigueur. A la condition que tu m'aide de temps en temps. Après tout tu es mon professeur de defense contre les forces du mal.. Mais surtout ne t'arrête pas de vivre à cause de Voldemort, Regulus.."

Et d'un coup, je me sentais mieux, libéré. Et je me mis à aimer le directeur de Poudlard. Il me comprenait et m'acceptait ,même que je sois un mangemort. Pourquoi je n'avais pas pu être courageux comme Sirius et partir loin de chez moi avant! Des regrets et toujours des regrets. Je serais un imbécile toute ma vie. Je préparais mes cours, en passant mon temps à la bibliothèque, commençant à avoir peur de la qualité de ceux ci. J'avais fini par trouver la solution de cacher la marque des ténèbres sous une immense compresse, achetée dans une pharmacie moldue, à Londres.



20 Juillet. 1ère réunion mangemorte pour moi. J'appréhendais ce moment sans l'appréhender. J'étais assez fort pour fermer mon esprit. J'avais enlevé la compresse de la marque et j'avais transplané au lieu de la réunion. Je me sentais fébrile, mal à l'aise et surtout pas à ma place. J'étais professeur de DCFM bon sang! Pas mangemort. Mon esprit hurlait qu'il fallait que je rentre à Poudlard alors que mon corps s'avançait mécaniquement vers la salle où tous les mangemorts étaient. J'étais le dernier et en retard. Pas sûr que Voldemort l'accepte. Je savais qu'il allait me punir pour mon retard. Je l'attendais, tellement sûr de ça. Mais au lieu de ça, il lança de sa voix aïgue:

"Regulus, regulus, tu te faisais attendre.. Est-ce Dumbledore qui t'a retenu loin de moi?"

Il s'amusait.. comme un lion s'amusait avec sa proie. C'était ça, j'étais sa proie, son jouet.. parce que j'étais sans doute le plus jeune. Les mangemorts riaient aux éclats. Je voyais mes parents. Ma mère était amusée, mon père était mal à l'aise. Mon oncle me fusillait du regard et ma tante m'ignora purement et simplement. Je me raccrochais alors au regard de mon père, lui demandant silencieusement de l'aide. Mon esprit commençait à partir ailleurs alors que mon corps semblait vouloir se dérober au sol.

"J'aime quand on me répond, Regulus, tes parents ne t'ont pas appris ça? Répond!"

Je commençais à avoir des sueurs mais je ne répondis pas. Les mangemorts riaient toujours. Je bouillais alors intérieurement et je fixais Voldemort d'un air sûr de moi. Je savais que j'allais le regretter plus tard. Et je répondis alors, sarcastiquement :

"En quoi ça vous regarde? "

Si on était retourné quelques années en arrière, on aurait pu voir une scène Sirius-mon père. Mon père s'était silencieusement levé, en colère contre moi. Ma mère attendait, avide, de voir le Seigneur des ténèbres me remettre à ma place. Le serpent de Voldemort commença à tourner autour de moi. Je sentais mon courage me lâcher. Voldemort me fixa et murmura :

"Arrogant? Les Black ne sont plus ce qu'ils étaient..."

Mon père s'approcha de moi et me gifla comme il avait giflé Sirius avant qu'il ne parte définitivement. J'avais humilié les Black et il ne l'avait pas supporté. Voldemort me lança le sortilège Doloris pour mon arrogance et une nouvelle fois, je me retrouvais sur le sol, hurlant de douleur.



Retour à Poudlard. J'étais resté silencieux sur ce qu'il s'était passé. Dumbledore n'avait pas besoin de tout savoir. J'avais été humilié et je ne m'en remettais pas. Je me réfugiais dans les livres et je n'allais plus chez mes parents. Je n'avais pas besoin d'une humiliation supplémentaire et je ne voulais pas subir la colère de mes parents pour avoir plongé les Black au plus bas auprès de Voldemort. Soudain, un jour, je la vis arriver. Lucie. Et soudain, mon monde se transforma. Je ne savais pas pourquoi mais je ressentais quelque chose. Quelque chose que jamais je n'avais ressenti auparavant. Mais j'étais beaucoup trop timide pour lui dire quoi que ce soit. Alors notre première conversation fut les livres. Enfin, le livre que j'étais entrain de lire. Mais je n'avais pas assez confiance en moi pour tenter quoi que ce soit. Et Lucie avait bien compris.

Le soir de notre première rencontre, allongé sur mon lit, j'y repensais. Elle était belle, et elle m'attirait irrémédiablement. Mais je n'avais pas le droit d'aimer.. je n'avais le droit à rien. J'étais tellement inintéressant que je pensais que je ne l’intéressais pas. Et je pouvais très bien le comprendre. J'avais passé la moitié de ma vie à me faire humilier par les autres. Et une fille de son genre ne pouvait pas s'intéresser à moi. L'Amour m'avait touché mais je n'avais pas encore conscience de ça. Je préférais me consacrer à mon travail. Travail qui me provoquait un énorme stress. Je revis Lucie Grindelwald le lendemain, par hasard sur le Chemin de Traverse. Elle m'a invité à boire un verre au Chaudron Baveur. Je me sentais vraiment mal à l'aise mais très vite elle me mit à mon aise.

Lucie: Je suis vraiment très contente de connaître Regulus, tu as l'air quelqu'un de formidable!

Moi, rougissant: Non pas du tout.. je suis juste qu'un gamin de 18 ans qui va embrasser une carrière d'enseignant..

Elle avait rit et elle m'avait assuré qu'elle aussi avait 18 ans...

[A suivre... ]





✖ Quelques détails ✖
Même les adultes ont à remplir


♦️ Une particularité ?
Regulus a eu l'intelligence de découvrir le secret de Voldemort, les horcruxes, ce qui l' a poussé à se mettre en danger. Il a ce don agaçant de se mettre dans les situations les plus impossibles et risquer la mort à n'importe quel moment.

♦️ Un animal de compagnie ?
Non aucun animal. Surtout à Poudlard, il se voit bien s'occuper d'un chat ou d'un hibou! Il n'a pas le temps pour ça.

♦️ Activités extra-scolaire ?
Vous aimez le Quidditch ? Vous voulez faire partie de l'équipe ? Voici la liste des postes encore disponible : ici. Ainsi dites nous quel poste désirez-vous juste ici. Plutôt studieux et élève modèle (ou pas), parfait pour faire délégués ou préfets ? C'est ici qu'il y a encore la liste des places disponibles. Dites nous alors si vous voulez votre petit pass qui vous donnera en plus accès à la salle de bain des préfets sans avoir à passer par la boutique avec des points cumulés !

♦️ Votre place dans l'intrigue ?
J'étais avec Kreattur, dans la bibliothèque de mon nouvel appartement. Il était le seul de la famille Black a qui je faisais encore confiance. Maintenant, j'en étais sûr. Voldemort avait un secret. Les horcruxes. ou comment fragmenter son âme et le cacher dans des objets.

"Tu es sûr, Kreattur? Le seigneur des ténèbres a caché son âme dans un médaillon?"

J'étais sidéré et horrifié en même temps. Bien sûr que je ne pouvais pas le crier sur tous les toits. Mais peut être que je pouvais en parler à Dumbledore.

"Oui Maître Regulus. Kreattur a écouté le Seigneur des ténèbres en parler à son Serpent... "

"Ne dis rien à personne, Kreattur, ça restera entre nous..."

J'en tombais de ma chaise. Voldemort était maintenant indestructible.. à moins.. A moins de détruire son âme. Une vision de détruisant le médaillon me vint soudainement. Mais bien sûr! Ce serait mon rôle!




✖ Moi, écrivain ! ✖
derrière l'ordi
Mon pseudo est Trepassing. RIDDLE et je certifie bien avoir plus de 16 ans comme le demande le règlement en affirmant avoir 23 ans et six mois dans quelques jours parce que je sais que ce forum possède un contexte très sombre. Je tiens alors à dire que ce que j'aime le plus sur ce forum c'est le staffounet et l'ambiance mais que par contre je suis un peu déçu par rien du tout . En tout cas j'ai trouvé le forum à cet endroit : en suivant le mouvement de Lilouche et qu'ayant bien lu le règlement, le code se trouve être ok by Reg . Je pense alors être ici dans une fréquence de 7/7. Un petit mot pour la fin ? vous nem beaucoup que ce soit au poulet ou au poisson Cool





Regulus & Lucie

Lucie, Lucie dépêche toi, on vit, On ne meurt qu'une fois... Et on n'a le temps de rien, Que c'est déjà la fin mais.... Le temps c'est de l'Amour...Même, si je n'ai pas le temps, D'assurer mes sentiments...J'ai en moi, oh de plus en plus fort, Des envies d'encore...

© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE.


Dernière édition par Regulus A. Black le Ven 31 Aoû - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Avatar : Milo Ventimiglia
Messages : 16
Patacitrouilles : 0
Je suis : Un adulte
Âge : 18
Ascendance : Sang Pur
Statut : Fiancé à Lucie
Camp : Pro Dumby & Man
Métier : professeur de DCFM

MessageSujet: Re: Regulus Arcturus Black~Devenir le héros d'un autre [ADMINISTRATEUR]   Jeu 30 Aoû - 13:17



✖ Suite de l'Histoire ✖



Quelques mois ont passé et Lucie est passée d'amie, à meilleure amie et confidente, puis elle est devenue ma petite amie. La première fois qu'elle s'est présentée à nos amis en tant que petite amie, j'ai cru qu'elle parlait d'un autre. L'amour je ne connaissais pas. Alors elle a prit son temps et m'a tout fait découvrir. On prenait notre temps et j'essayais d'agir comme un garçon attentionné. Mais j'avais peur d'être maladroit. Un jour, je coupais carrément les ponts avec elle, tellement que j'avais du mal à avoir confiance en moi. Je ne lui avais pas fait l'amour, ne sachant pas ce que c'était. Je n'avais eu personne pour m'expliquer. Quand j'eus coupé les ponts avec elle, c'était durant un week end pendant Halloween. Je n'étais pas sorti de ma chambre. Sans elle, il semblait que j'étais perdu. J'en étais même sûr. Je n'étais plus rien. Ce jour là, je versais des larmes de désespoir pour la première fois. C'est alors que le samedi soir, je me rendais à son appartement, lui demandant pardon de lui avoir fait du mal et on avança dans un nouveau stade dans notre relation.

J'avais appréhendé ce moment depuis des années, n'ayant personne à qui me confier. Sirius était parti, et il s'en fichait de moi. Mon oncle me détestait. Et je ne me voyais pas demander ça à mon père. Dans ma liste, il restait Voldemort et ce n'était pas ce genre de conversation qui pourrait nous rapprocher. Et puis il était tellement moche qu'il n'avait sûrement jamais connu ça. Non, alors je m'étais instruit dans des livres, moldus et sorciers. J'en avais même été dégoûté mais pendant que je l'avais fait avec Lucie, ce dégoût était passé.

Lucie m'aimait, je le savais. Et je l'aimais tout autant. Pourtant lors de ce dernier jour de Novembre, elle m'annonça d'un air bouleversé qu'elle devait me parler. J'avais aussi un projet en tête, et avait passé mon après-midi dans une bijouterie moldue. J'avais choisi la plus merveilleuse des bagues et je comptais la demander en mariage, le soir où elle devait me parler. On se retrouva dans les rues de Pré au Lard.

J'avais caché la bague dans la poche intérieure de ma veste. Lucie avait les larmes aux yeux. Je n'arrivais pas à voir si elle avait l'air triste ou heureuse.

Lucie: Regulus.. je.. je suis enceinte..

La nouvelle me sidéra. Je restais sans voix et soudain, j'explosais de joie et la serrait contre moi. Cette nouvelle tombait au bon moment; Je sortis alors la bague de ma veste et je lançais:

Lucie Grindelwald, veux-tu devenir ma femme?

A son tour, elle me regarda, surprise et elle tomba dans mes bras, sanglotant et elle murmura un oui. Je lui passais la bague au doigt et lui embrassait le front. Un mariage et un bébé.. quoi de plus merveilleux?



Bon si on reparlait du retour case Poudlard? Le premier jour, celui que j'appréhendais tant était arrivé plus vite que je ne le pensais. J'allais faire une rentrée en tant que Professeur et plus qu'en tant qu'élève. J'avais peur de faire face aux septièmes années parce qu'on avait pas beaucoup d'écart. Mais le premier jour des cours, qui, justement, étaient des 7èmes années se passa le mieux du monde. Bon , je n'avais pas l'aisance des professeurs expérimentés mais mon cours semblait structuré et j'avais ajouté un peu de pratique afin de ne pas être ennuyeux à mourir comme Binns. Puis vint mon premier cours avec les premières années, les Gryffondor. Nostalgique, je fixais ma classe avant de me présenter à eux. Je n'allais pas jouer les profs injustes. Non , j'allais essayer d'être juste et ouvert pour mes élèves. Peut être bien que j'étais un peu le prof copain, surtout pour les 7ème années mais dans l'ensemble, tout le monde me respectait. Surtout les Gryffondor.







Regulus & Lucie

Lucie, Lucie dépêche toi, on vit, On ne meurt qu'une fois... Et on n'a le temps de rien, Que c'est déjà la fin mais.... Le temps c'est de l'Amour...Même, si je n'ai pas le temps, D'assurer mes sentiments...J'ai en moi, oh de plus en plus fort, Des envies d'encore...

© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Avatar : Milo Ventimiglia
Messages : 16
Patacitrouilles : 0
Je suis : Un adulte
Âge : 18
Ascendance : Sang Pur
Statut : Fiancé à Lucie
Camp : Pro Dumby & Man
Métier : professeur de DCFM

MessageSujet: Re: Regulus Arcturus Black~Devenir le héros d'un autre [ADMINISTRATEUR]   Jeu 30 Aoû - 20:16



✖ Suite de l'Histoire ✖
Je rêvais d'un autre monde..


voilà, vous connaissez ma vie ou presque. Qu'est-ce que vous savez de mes sentiments, de mon ressenti? Il est temps que je vous explique. Être un mangemort me rebute. Je n'aime pas faire du mal. J'ai surtout appris que je détestais tuer quelqu'un. Mais j'avais une colère en moi qui me poussait à rester parmi les rangs de Voldemort. Ou peut être parce que j'avais peur de ma famille, et que Sirius ne me parlait toujours pas. Bref, je n'arrivais pas à me trouver des excuses pour rester mangemort. mais j'avais bien envie d'en partir surtout que maintenant, j'allais être papa. Mais bien entendu, mes fiançailles et la grossesse de Lucie, resterait secret.

Je rêvais d'un autre monde où la terre serait ronde...

Je ne peux pas me confier à quelqu'un sur un point. Alors je vais le faire, maintenant. Je ne sais pas par où commencer. Voldemort m'avait une nouvelle fois convoqué pour m'humilier parce que je n'avais pas encore entrepris de mission pour lui. J'avais demandé à Kreattur de m'accompagner, j'avais peur de ne pas être en état de revenir. Ca n'avait pas loupé. Mais au moins, je n'étais pas seul, j'avais Kreattur avec moi. Je me sentais vraiment au plus bas mais de penser à Lucie et à notre enfant, me rendait un peu plus courageux. J'avais vu un livre de magie noire traîner sur la table. Je m'en approchais discrètement. Ce genre de livre, on ne le voyait nulle part, même pas à la réserve de la bibliothèque. Il était ouvert à la page horcruxes et comment en fabriquer. Je blêmis aussitôt, comprenant immédiatement ce qu'avait fait le Lord. Je rentrais à Poudlard avec Kreattur, sans pouvoir parler.









Regulus & Lucie

Lucie, Lucie dépêche toi, on vit, On ne meurt qu'une fois... Et on n'a le temps de rien, Que c'est déjà la fin mais.... Le temps c'est de l'Amour...Même, si je n'ai pas le temps, D'assurer mes sentiments...J'ai en moi, oh de plus en plus fort, Des envies d'encore...

© CODAGE & MISE EN PAGE FAIT PAR MINNIE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Regulus Arcturus Black~Devenir le héros d'un autre [ADMINISTRATEUR]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Regulus Arcturus Black~Devenir le héros d'un autre [ADMINISTRATEUR]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Regulus A. Black - The Darkness Light
» Pour devenir partenaire
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelius Charm :: Autour des Personnages :: Les Présentations :: La Liste des Membres-