Partagez | 
 

 Rebekah E. Wolf | Le passé ne peut pas être guéri.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Avatar : Candice Accola
Messages : 11
Patacitrouilles : 11
Je suis : Un adulte
Âge : 21
Ascendance : Sang-pur
Statut : Célibataire
Camp : Pro-Dumby
Métier : Auror
Patronus : Loup

MessageSujet: Rebekah E. Wolf | Le passé ne peut pas être guéri.    Jeu 13 Sep - 21:18



✖ Rebekah E. Wolf ✖

Bonjour ! Je m'appelle Rebekah Elizabeth Wolf sous Candice Accola. J'ai 21 ans et je suis né dans la région de Devon avec un sang pur. Je suis une adulte qui a pour métier Auror. Je suis actuellement célibataire et je penche plutôt pour les idées de Dumbledore parce que je ne veux plus que Voldemort et ses mages face d’autres victimes. Mon patronus est alors un loup blanc et mon épouvantard prend la forme de Fenir Greyback, mangemort responsable de la mort de mon ancien fiancé.




✖ Moi et mon tempéremment ✖
Mes petites définitions !

Enfant, Rebekah était une jeune fille triste et renfermée sur elle-même. Elle n’a jamais su ce qu’était une famille unie et heureuse. Abandonnée par ses parents à l’entrée d’un orphelinat pour jeune fille dans le Devon, elle grandit seule et sans attache. Il s’avère qu’elle est de sang-pure mais elle ignore tout de l’identité de ses parents biologiques. Elle préfère penser qu’ils l’ont abandonné pour une bonne raison, qu’ils étaient trop jeune pour l’élever, mais grandir sans la présence d’un père et surtout d’une mère a été difficile pour Rebekah. Ce n’est qu’à l’âge de 11 ans qu’elle intègre une famille d’accueil à Loustry Ste Chaspoule où elle reçoit sa lettre d’entrée à Poudlard. Ce fut sans difficulté qu’elle quitta sa famille adoptive pour Poudlard. Elle n’avait jamais eu de réelle maison, elle essayait de ne pas s’attacher puisque c’était le seul moyen de ne pas souffrir. Plus mûre que son âge et enfermant un courage que peu de jeune fille de son âge possède, elle intégra les bancs de Gryffondor au côté d’inconnus qui la rejette.

Les étudiants qui ne la connaissaient que très peu à l’époque lui collèrent l’image d’une fille solitaire et antipathique. Nathan Greene, élève de Gryffondor avec Rebekah ne résista pas à chercher ce qu’il se cachait derrière la carapace de la jeune fille. Son visage de poupée encadré de cheveux blonds ondulés et ses grands yeux bleus n’évoquaient pour lui que de la douceur et il ne pouvait se résoudre à lui coller l’étiquette de la fille solitaire et froide. C’est grâce à lui qu’elle a commencé un peu à s’ouvrir aux autres. Les barrières de la jeune fille tombèrent complétement lorsqu’une romance s’installa entre les deux étudiants à partir de leur cinquième année. Une nouvelle Rebekah est née.

Grâce à Nathan, elle découvrit qu’il était parfois bon de s’ouvrir aux autres puisqu’ils pouvaient t’apporter énormément sans rien demander en retour. Souriante, ses camarades découvrent un côté de la personnalité de Rebekah jusqu’alors caché. En effet, la jeune fille se confie difficilement, mais au moment où sa confiance vous est donnée, une Rebekah douce, attachante, loyale et drôle s’offre à vous. Le meilleur ami de Nathan, Matt va devenir très proche du couple et conséquemment de Rebekah durant ses études à Poudlard.

Rebekah se trouve être aussi très intelligente. Seule durant une bonne partie de son enfance, elle se réfugiait dans les livres et elle acquerra une facilité d’apprentissage incroyable ce qui lui permet d’obtenir des notes remarquables aux ASPICs.

Rebekah n’a pas énormément d’attache, mais sa loyauté n’est pas à prendre à la légère. En effet, elle est prête à mettre sa propre vie en danger pour sauver les personnes qu’elle aime.

Des évènements marquant font qu’elle est toujours un peu sauvage, et qu’elle peut apparaitre comme froide aujourd’hui encore, mais une toute autre personne se cache derrière les barrières qu’elle met entre le reste du moi et elle. Son ami, Matt le confirmera. Allez-vous rester sur les premières impressions qu’elle vous envoie ou allez-vous creuser pour mieux connaître Rebekah ? A vous de voir.





✖ Mon histoire, Ma vie, Mon bordel ✖
Ce qui fait que je suis moi !


-Rebekah, est-ce qu’on peut y aller ?
-J’arrive, Nathan ! Je prends juste mon sac à main, et...


La jeune femme émergea de l’encadrement de la petite chambre qu’elle partageait avec Nathan. Le jeune couple avait en effet décidé de s’installer ensemble après l’obtention de leur ASPIC et chose promise, chose faite : ils ont loué un deux pièces à Londres. Ils nageaient littéralement dans le bonheur et Rebekah se sentait vraiment bien avec Nathan. Son expérience de la solitude et de l’abandon la forçaient à ne pas précipiter les choses, mais elle nourrissait malgré tout l’espoir de finir sa vie aux côtés de son bien-aimé. Les deux sorciers avaient quittés Poudlard depuis maintenant cinq mois et ils avaient tous les deux repris leur étude et embrassaient le rêve d’atteindre leurs buts. En effet, Nathan avait entrepris la formation d’Auror tandis que Rebekah s’était orientée vers l’enseignement. Toutes ses années passées le nez dans les vieux grimoires de l’orphelinat allaient enfin être utiles. Ils étaient tous les deux fiers de l’autre, mais une tâche venait malgré tout assombrir le tableau. En effet, leurs études respectives leur prenaient énormément de temps et ils avaient la sensation de mettre leur couple de côté. Des lourdes tensions s’étaient d’ailleurs formées dans le couple à cause de ceci. Nathan avait pris les choses en main et s’était mis à organiser une soirée surprise à Rebekah.

-Je peux savoir où on va, maintenant ?
-Non, c’est une surprise ! Allez, viens !


Embrassant sa bien-aimée, Nathan entrelaça ses doigts dans ceux de Rebekah avant de transplaner à Pré-au-Lard. Tout d’abord, étonnée, la jeune sorcière eut presque les larmes aux yeux en reconnaissant l’endroit où il l’avait emmené. Ils s’étaient embrassées pour la première fois à cet endroit précis avec comme seul spectateur des écureuils curieux. Sautant au cou de Nathan, elle ne sut comment le remercier. Les deux amoureux passèrent une magnifique et romantique soirée. En effet, le jeune homme avait préparé un pique-nique éclairé à la bougie et avait enchanté un violon pour qu’il joue toute la soirée à leur côté. Allongés l’un contre l’autre, Rebekah et Nathan profitaient de l’instant présent. Des bruits sourds vinrent perturber leur complicité. Qu’est-ce qu’il se passait dans les profondeurs de la forêt ? Des lueurs vertes firent leur apparition entre les arbres et après un rapide regard vers Nathan, Rebekah sut ce qui était en train de se passer. Des mangemorts étaient dans les parages. Instinctivement, ils brandirent tous deux leurs baguettes. La suite des évènements se déroula tellement rapidement que les deux sorciers n’eurent pas le temps de réfléchir à ce qui était en train de leur arriver. En quelques secondes, ils étaient encerclés et tentaient de repousser les cinq mages noirs. Des Aurors apparurent et en repoussa quelqu’un. Ayant perdu Nathan des yeux, Rebekah baissa sa garde afin de le retrouver. L’un des mages vit une opportunité et lança un Avada Kedavra. Nathan plongea sur Rebekah et il n’eut pas le temps de contrer le sortilège. La jeune sorcière eut l’impression que le monde venait de s’arrêter. Tombant sous le poids de Nathan, elle le prit dans ses bras tenant en vain de le réveiller. Elle cria son nom, mais rien. Il était mort et son regard sans vie la fixait. Un rire résonna dans ses oreilles puis un lourd silence. Ce rire. Jamais, elle ne pourra l’oublier.

***

Un bruit sourd la fit sursauter et l’extirpa de ses rêves. Fronçant les sourcils, Rebekah se redressa sur un coude tentant d’identifier la source du bruit. Hollowbelly, son chat, n’était pas allongé à côté d’elle comme à son habitude pour venir lui réclamé à manger. Il devait avoir emprunté la chatière qu’elle avait installée sur sa porte d’entrée. Le bruit était donc son chat qui venait de sortir. Son cœur ralentit sa course folle. Repoussant ses couettes, elle posa ses pieds nus sur le sol avant de se diriger vers la fenêtre de sa chambre pour y écarter les rideaux laissant ainsi entrer la lumière du jour. La lumière l’éblouit et fermant les yeux, elle se massa le front prise d’un mal de tête soudain. Les images de son rêve lui revinrent à l’esprit. Le visage de Nathan. Elle faisait annuellement le même rêve, comme si l’anniversaire de la mort du jeune sorcier ne pouvait être fêté sans ce cauchemar qui la hantait. Cette idylle qui se transformait en quelques secondes en un cauchemar. Et durant toute la journée, elle ne pouvait s’empêcher de se repasser sans cesse la scène en tête. Qu’est-ce qu’elle aurait pu faire pour empêcher cela ? Et s’ils avaient choisi un autre endroit pour leur repas ? Et si les Auror étaient arrivés plus tôt ? Cette journée ne pouvait pas plus mal commencer. Après tout, elle avait pris l’habitude avec cette date. Ronchonnant, elle se dirigea vers sa salle de bain. Elle avait déjà hâte que la journée touche à sa fin et que ses interrogations stoppent.

Comme une projection de sa vie, sa petite maison était très simple et presque vide. Les simples décorations qui ornaient le salon étaient un canapé et des étagères emplis de différents livres et vieux grimoires. Rebekah n’avait pas voulu garder les souvenirs de Nathan et elle les avait rangés dans un carton qu’elle ouvrait de temps en temps. Les occasions se faisaient de plus en plus rares. Elle essayait de passer à autre chose, mais le pouvait-elle vraiment ? L’image du corps inerte de Nathan ne pourra jamais disparaitre de sa tête. Jamais.
Habituée à n’avoir qu’un petit nécessaire d’objet autour d’elle, Rebekah n’avait jamais ressenti le besoin d’acheter des millions de décoration pour meubler sa maison. A l’orphelinat, elle avait appris à ne pas donner de l’importance aux objets matériels. Les souvenirs étaient eux des chimères et les orphelins ne vivaient qu’à travers cela. La seule chose qu’elle ne quitterait jamais, était autour de son cou. Ce petit objet pouvait paraitre insignifiant aux yeux d’inconnu, mais il prenait de l’importance pour elle. En effet, au bout d’une longue chaine en argent se trouvait une petite plaque en métal avec son prénom gravé. D’après la directrice de l’orphelinat, il se trouvait sur son couffin quand ils l’ont trouvé. Son prénom était la seule chose qui la reliait à ses parents, cet objet qu’elle tripotait à chaque fois qu’elle était dans les nuages, était le seule lien avec ses parents. Elle s’était fait à l’idée depuis des années maintenant qu’ils ne reviendraient jamais pour elle. Malgré tout, elle ne pouvait s’empêcher de penser qu’ils avaient tout de même pris le temps de lui donner un prénom. Ils l’avaient aimé assez pour cela. Elle s’imaginait parfois qu’ils étaient en train de penser à elle et elle imaginait inconsciemment les réactions qu’ils auraient en découvrant la personne qu’elle est devenue. Seraient-ils fière d’elle ?

Descendant les escaliers, une odeur familière lui arriva dans les narines. Cela ne pouvait pas être ? Arrivant sur le pas de la porte de sa cuisine, elle croisa le regard de Matt en train de préparer la table du petit-déjeuner. Les deux sorciers échangèrent un sourire timide.

-Matt, qu’est-ce que tu fais là ?
-Je ne vais pas te laisser toute seule aujourd’hui, tu n’as pas le choix !
Dit-il avec le sourire.
-Je vais bien, lui assura-t-elle alors que sa voix tremblée.

Les deux sorcières n’eurent pas besoin de rajouter un seul mot. Matt vint prendre Rebekah dans ses bras et ils laissèrent en silence les souvenirs prendre le dessus.


***


Les heures qui suivirent la disparition de Nathan, Rebekah fut prise en charge par des infirmières de St Mangouste. Les Auror leur avaient envoyé puisqu’elle s’était terrée dans un mutisme incomparable. Aucune larme n’avait coulé de son visage et elle fixait un point sans vraiment porté attention aux personnes qui lui parlaient. Tous ses muscles étaient crispés. Elle tentait intérieurement de refouler ce qui venait de se passer, tout ceci ne pouvait pas être vrai. Alors qu’elle était sur le point de craquer et de hurler dans l’hôpital qu’ils se trompaient tous, une silhouette se dessina dans la foule d’inconnu autour d’elle. Matt avait appris la nouvelle et il avait accouru. Il n’avait pas encore digéré l’information, lui non plus n’y croyait pas et ce ne fut qu’au moment où ils posèrent leurs regards l’un sur l’autre qu’ils réalisèrent enfin. Nathan était parti. Ils ne le reverraient plus jamais. Leur ami les avait laissés et ne ferait plus jamais parti de leur vie.





Les mois qui suivirent, Rebekah s’enferma autant sur elle-même que chez elle, ne sortant qu’en cas d’extrême urgence ou quand ses fantômes intérieure la hantaient trop. Il lui arrivait d’éviter Matt. Elle avait besoin de se retrouver seule, elle ne supportait plus de ressentir cette culpabilité grandissante en elle. Si elle n’avait pas été avec Nathan, il serait encore en vie. Si elle était restée la personne réservée et solitaire qu’elle était, Matt n’aurait pas perdu son meilleur ami. Rebekah plongea son chagrin et son ressenti dans l’alcool fort, oubliant durant quelques heures ses problèmes, oubliant le visage de Nathan juste avant de mourir qui la hantait chaque minute, oubliant ce rire qui résonnait sans cesse dans sa tête. Face à la chute aux enfers de la sorcière, Matt prit du temps à réagir. Il s’était dans un premier temps braqué face à la réaction de Rebekah. Après tout, elle n’était pas la seule à avoir perdu quelqu’un.

Assise à la table d’un bar, Rebekah but de nouveau un whisky pur feu d’une traite. Grimaçant lorsque le liquide passa dans son œsophage, elle laissa son front tombé sur la table en bois. Elle avait le sentiment que les quatre mois qui venaient de s’écouler n’avait rien changé au mal être dans lequel elle se trouvait et au manque qu’elle ressentait. Certaines fois, elle avait l’impression que sa poitrine se creusait un peu plus chaque jour. Faisant un signe au barman pour qu’il remplisse de nouveau son verre, une personne l’arrêta.

-Laissez-moi tranquille !
-Un café pour la jeune fille saoule, s’il vous plait.


Rebekah se redressa affichant un regard froid et emplie de rage. Qu’est-ce qu’un inconnu lui voulait ? Ce n’était vraiment pas le moment, se disait-elle. Elle s’attendait à rembarrer un inconnu, mais un regard océan et familier rencontra le sien. Matt. Il avait le visage creusé, les traits fatigué et son regard avait perdu son essence naturel. Elle avala difficilement sa salive en réalisant qu’elle avait été égoïste durant les mois qui s’était écoulé. Elle n’avait pensé qu’à elle, mais elle n’était pas seule. Matt avait aussi perdu un ami cette nuit là, son meilleur ami d’enfance. Répondant à l’étreinte de Matt, elle s’excusa mais le jeune homme repoussa d’un geste de la main sa réplique. Malgré tout, Rebekah insista.

-Non, Matt, je suis vraiment désolée... C’est de ma faute en plus, tu as perdu Nathan à cause de moi... Je n’aurai jamais du entrer dans vos vies.
-Becca, je refuse que tu penses comme cela ! Nate n’aurait jamais supporté que tu t’accuses de sa mort ! C’est Greyback qui l’a tué, pas toi !
Dit-il fermement afin d’enlever toutes ces idées de la tête de son amie. Maintenant, il va falloir que tu relèves la tête Rebekah...
-Non,
le coupa-t-elle. Nous allons remonter la pente ensemble. A partir d’aujourd’hui, on ne lâche plus.
-On ne se lâche plus,
répéta-t-il. Allez viens, je te ramène chez toi.

Titubant, elle faillit tomber en se levant de sa chaise. Matt la prit dans ses bras et Rebekah se laissa faire. Sa tête tambourinait tellement. Elle voulait dormir, dormir jusqu’à ce que sa peine s’éloigne, mais elle ne pouvait pas. Il fallait qu’elle fasse face à cette peine et qu’elle l’accepte. Elle ne pouvait pas l’oublier, mais elle pouvait essayer de vivre avec. Elle avait fait une promesse à Matt. De plus, il serait là pour l’aider et l’inverse était aussi le cas. Ils avaient de la chance d’avoir l’autre. Au moment où Matt la déposa sur son lit, elle le remercia, mais elle le retint quelques instants encore.

-Ne me laisse pas seule, s’il te plait.





Les deux sorciers mirent un moment à accepter la disparition de Nathan. Ils se surprenaient parfois à le chercher du regard quand ils mangeaient ensemble, quand ils sortaient ou qu’ils riaient. Au fur et à mesure des mois, l’absence de leur ami se fit moins pesante, mais ils ressentaient une sorte de culpabilité. Ils ne voulaient pas l’oublier, ils ne voulaient qu’il tombe dans l’oubli. Un soir, les deux sorciers prirent une décision. Le meurtrier de Nathan ne pouvait pas s’en sortir comme cela. Maintenant qu’ils le pouvaient, ils se promirent de venger leur ami coute que coute. Ils avaient abandonné mutuellement leur étude pour parvenir à faire leur deuil. Ils décidèrent donc de ne pas continuer les orientations qu’ils avaient commencées à prendre et suivre les traces de Nathan en s’inscrivant dans la formation d’Auror. Ils en avaient les capacités et à présent, la motivation. Sans vraiment y faire attention, une grande complicité se créa entre les deux sorciers durant les années passées ensembles et ils ne se quittaient presque plus. Ils n’avaient plus personne, du moins d’aussi proche.


***


Leur petit-déjeuner terminé, les deux sorciers transplanèrent sans échanger un mot au cimetière. Une boule se forma dans la gorge de Rebekah quand ils s’approchèrent de la pierre tombale. Cela faisait à présent trois ans que Nathan les avait quittés. Remarquant le malaise de la jeune femme, Matt passa son bras autour de ses épaules et lui adressa un doux sourire complice.

-Salut, mon vieux !
-Salut, Nate,
dit-elle d’une voix presque inaudible.
-Tu ne vas pas le croire, on l’a eu ! Tu as devant toi deux Auror fraichement diplômé.

Matt et Rebekah racontèrent tout ce qui s’était passé dans leur vie depuis leur dernière visite qui remontait à bien longtemps maintenant. Ils étaient assis devant la pierre tombale et ils ne ressentaient plus cette grande tristesse qui les habitait des années auparavant. Malgré tout, Rebekah laissa un lourd silence s’installer avant de rajouter.

-C’est dur sans toi, Nate... Mais heureusement, tu m’as laissé ce petit rigolo ! Finit-elle par ajouter en donnant une tape amicale à Matt.
-Elle a raison : heureusement que je suis là ! La demoiselle que tu as devant toi, ne sais pas peindre ! Je te jure, tu n’as jamais vu ça, c’est terrible !

Faussement vexée, Rebekah ronchonna ce qui déclencha un fou rire chez Matt. Les deux sorciers échangèrent un regard complice et réalisèrent à cet instant à quel point il était proche. Ils étaient maintenant des amis inséparables. Ils avaient chacun raison : il avait de la chance d’avoir l’autre avec eux. Une complicité grandissante les unissait à présent et ils n’échangeraient ce lien pour rien au monde.





Ils restèrent plusieurs heures assis devant la pierre tombale. Ensuite, ils firent leurs adieux à Nathan et quittèrent le cimetière. Instinctivement, ils se dirigèrent vers le bar où Matt avait retrouvé Rebekah quelques années auparavant. Matt commanda trois whisky pu feu et en tendit un à son amie.

-A Nathan !
-A nous,
dit-elle avec un fin sourire avant de triquer regardant nostalgiquement le troisième verre réservé à Nathan.



✖ Quelques détails ✖
Même les adultes ont à remplir


♦ Une particularité ?
Rebekah n’a pas un don particulier, si ce n’est sa capacité à se faufiler un peu partout discrètement, aptitude qu’elle a pu acquérir en grandissant dans un orphelinat et qui pourra lui servir lorsqu’elle rejoindra les Aurors. Sinon, elle garde précieusement, comme un trésor, autour de son cou la plaque en métal avec son prénom gravé dessus qui était déposé sur le lange à la porte de l’orphelinat. Elle ne veut pas renier ses origines et y tient. C’est le seul objet qui la relie à ses parents biologiques.!

♦ Un animal de compagnie ?
Vivant seule dans une petite maison qu’elle a achetée après la disparition de Nathan, Matt lui a offert un chat, Hollowbelly. Son ami n’aime pas la savoir seule après ce qui s’est passé à son meilleur ami, malgré qu’il sache que Rebekah sait se défendre. Cette présence est aussi pour rassurer la jeune fille et éviter de la voir se renfermer de nouveau sur elle-même.

♦ Activités extra-scolaire ?
Aucune, Rebekah a quitté Poudlard depuis quelques années maintenant.

♦ Votre place dans l'intrigue ?
Après la disparition de Nathan, Rebekah s’est donné comme objectif de ne plus jamais voir d’innocente personne mourir par la main des mages noirs. Elle vient de finir ses trois années de formation au métier d’Auror et compte bien rallier avec son ami, Matt, les sorciers qui combattent les ténèbres. [/url].



✖ Mon amour, mes amis, mes emmerdes ✖
[i]Mes petits liens


Matt Parker
feat ; Zach Roerig
_21 ans - Auror ________
Son meilleur ami. Depuis la mort de Nathan, les deux sorciers ne se sont plus jamais quittés et ils ne risquent jamais de le faire. Elle sait qu’elle peut compter sur lui et qu’il sera toujours là pour elle. Les deux sorciers sont reliés par une complicité unique qui les rend fort et habile sur le terrain. Leur complicité en est tel qu’elle est parfois ambigüe. Affaire à suivre.



✖ Moi, écrivain ! ✖
derrière l'ordi
Mon pseudo est Mély et je certifie bien avoir plus de 16 ans comme le demande le règlement en affirmant avoir 20 ans parce que je sais que ce forum possède un contexte très sombre. Je tiens alors à dire que ce que j'aime le plus sur ce forum c'est pour le moment tout. Je trouve l’idée et le concept intéressant. De plus, le décor est magnifique. En tout cas j'ai trouvé le forum à cet endroit : grâce à l’une des fondatrices et qu'ayant bien lu le règlement, le code se trouve être Ok by James. Je pense alors être ici dans une fréquence de autant que possible mais il est possible que j’ai des baisses de fréquentation liées à mes cours et à mes stages.. Un petit mot pour la fin ? J’ai hâte de commencer à poster !!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Avatar : Aaron Johnson
Messages : 70
Patacitrouilles : 31
Je suis : Un adulte
Âge : 20
Ascendance : Sang-pur
Statut : Marié
Camp : Ordre du Phénix
Patronus : Cerf

MessageSujet: Re: Rebekah E. Wolf | Le passé ne peut pas être guéri.    Jeu 13 Sep - 22:15

Mély de mon coeuuuuuuuuuuuuuuuur ! <3 Bienvenuuuuuuue ! gné




¤The last enemy that shall be destroyed is death...¤

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Admin
Avatar : Karen Gillian
Messages : 118
Patacitrouilles : 12
Je suis : Une adulte
Âge : 20
Ascendance : Née-moldu
Statut : Mariée, un enfant
Camp : Ordre du Phénix
Métier : Journaliste
Patronus : Biche

MessageSujet: Re: Rebekah E. Wolf | Le passé ne peut pas être guéri.    Ven 14 Sep - 7:38

bienvenuuuuuuuuuuuuue =D !!!!! bon courage pour ta fiche si elle n'est pas fini x) ! n'hésite pas à nous prévenir parce que je n'ai pas les yeux tout le temps rivé 24h/24 xD en tout pas encore bienvenue <3 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://incendio.forumcanada.org

avatar


Messages : 166
Patacitrouilles : 9
Âge : 0

MessageSujet: Re: Rebekah E. Wolf | Le passé ne peut pas être guéri.    Ven 14 Sep - 8:11







Validation


Coucou petit nouveau de notre coeur ! Tu vas maintenant être validé sur ce forum qu'est le notre et bientôt tout autant le tiens. Alors déjà avant de commencer voici nos impressions sur ta fichounette :

C'est parfait mon chou, digne de ta personne pleine de follicitude à tous les étages <3

Ainsi donc te voilà validé ayant passé les tests sur ce forum avec excellence ! Admis dans la catégorie Pro-Dumby. A partir de là n'oublie pas de remplir les champs de ton profil si ce n'est toujours pas fait ! Désormais tu va pouvoir faire ta demande de RP et ta demande de liens. Tu pourras aussi avoir une correspondance par Hibou ou Chouette et ouvrir ton Journal Intime. N'oublie pas alors de recenser ton patronus et autres particularités de ta fiche dans la catégorie rescensement ! Nous te souhaitons en tout cas un bon jeu et bienvenue encore parmi nous !

    « Des heures sombres s’annoncent…
    Bientôt nous devrons tous choisir
    entre le bien… et la facilité. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rebekah E. Wolf | Le passé ne peut pas être guéri.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Rebekah E. Wolf | Le passé ne peut pas être guéri.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Niveau d'évolution dépassé
» On ne peut oublier le passé, mais le futur peut l'enfouir || Vent du Sahara
» Mieux vaut ne pas songer au passé, rien ne le peut changer.
» le passé c’est douloureux, mais à mon sens, on peut soit le fuir soit... tout en apprendre ![Alexouille]
» On ne revient pas dans le passé mais on peut choisir sa destinée dans le présent ! (with Jack)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fidelius Charm :: Autour des Personnages :: Les Présentations :: La Liste des Membres-